Logo Blanc M&G Concept Maitrise d'oeuvre en bâtiment

La maison intelligente pour tous, c’est pour demain

L’engouement pour les smartphones, le boom des objets connectés et l’augmentation des prix de l’énergie créent un environnement favorable au développement de la domotique. Dans ce marché en plein essor où coexistent start-up, PME et grands groupes, de nombreux nouveaux acteurs, à commencer par les opérateurs télécoms, tentent de se faire leur place au soleil et de trouver des relais de croissance.

« Bonjour Cédric, il est 6 heures, il est temps de se réveiller ! La température extérieure est de 7 degrés. »

Comme tous les matins du lundi au vendredi, une voix électronique chaleureuse sort Cédric Loqueneux des bras de Morphée. Une douce lumière emplit la chambre pour ne pas gêner son épouse, qui se lève un peu plus tard.

Le responsable informatique et télécommunications de 34 ans file prendre sa douche. Dans la salle de bain, une agréable sensation de chaleur le saisit. Normal, le chauffage s’est mis en route automatiquement une demi-heure auparavant.

Lorsque Cédric rejoint la cuisine, les volets roulants sont déjà remontés, laissant les premières lueurs du jour pénétrer dans la pièce. Place aux rituels du matin : café, tartines, vêtements, réveil et préparation des trois enfants.

À 7 h 15, «la voix» résonne, dans les haut parleurs du salon cette fois.

« Cédric, il est bientôt temps de partir travailler », prévient-elle.

Le rythme s’accélère. Lorsque la femme de Cédric claque la porte à son tour, la maison se verrouille toute seule, met en route le dispositif de surveillance (caméras, détecteurs de présence) et vérifie que tous les équipements (lumières, appareils électriques, cuisinière, eau, radiateurs) sont bien éteints.

Évidemment, le portail de la propriété s’ouvre de lui-même. Grâce à des détecteurs qui communiquent avec sa voiture, il se refermera après son passage, et s’ouvrira ce soir à son approche.

Passionné de longue date par les nouvelles technologies, Cédric Loqueneux s’est converti à la domotique en 2008, lors de la construction de sa maison, à Chaon (Loiret-Cher).

Ce bricoleur a investi environ 3.000 euros pour s’équiper d’une box WiFi et d’une série de modules adaptés, qu’il a installés lui-même derrière ses prises électriques.

By :
Comments : 0